mercredi 30 novembre 2016

Week end au pays basque

En ces week end de froid mais ensoleillée je me suis décidée à partir à l'aventure vers une de mes destinations favorites: Anglet, la Chambre d'Amour

Et bien petite pause touristique pour vous, voilà la chambre d'amour, cela ressemble à une grotte


La légende de la Chambre d’Amour

La légende est née en pleine période romantique, au début du dix-neuvième siècle. « Dans les temps lointains, Laorens, pauvre et orphelin et Saubade, fille d’un riche cultivateur, s’aimaient. Ils se retrouvaient, en dépit de l’opposition paternelle, dans une grotte, face à l’immensité des vagues. Là, ils faisaient le serment de s’aimer jusqu’à la mort. Un beau jour, l’orage gronda dans le Golfe de Gascogne, et la mer, poussée par le vent du large, monta plus rapidement qu’à l’habitude, emportant les amants. On appela « Chambre d’Amour » la grotte fatale qui attire, aujourd’hui encore, amoureux et curieux. » 
(rapporté par E. De Jouy dans l’Hermite en province ou observations sur les moeurs ou les usages français au commencement du XIXe siècle.)

Pour les sportifs si vous aimez les randonnées en voilà une très sympa à faire (ça je l'ai fait samedi sous la pluie, mais superbe ...)


DESCRIPTION

Cette promenade pédestre de 4,5 km, en front de mer, longe les 11 plages d’Anglet, de la Chambre d’Amour à La Barre.
Vous découvrirez un site exceptionnel !
D’un côté l’océan et un littoral de sable fin, de l’autre, les espaces verts protégés, le magnifique golf de Chiberta et le complexe de thalassothérapie Atlanthal.
Vers le sud, par temps dégagé, vue sur la chaîne des Pyrénées.

Coordonnées GPS :

lat. 43° 29' 41" - long. -1° 32' 46"












Et puis

Randonnée sur les Bords du Littoral de Biarritz (que j'ai faite dimanche)



Durée 3 heures environs et approximativement 10 kilomètres

Description de la randonnée

Le départ a lieu au parking de la célèbre Grotte de la Chambre d'Amour à Anglet.
monter vers le phare de 
Biarritz et suivre ensuite le promenoir le long de la grande plage puis le port des pécheurs (petit port magnifique). Rejoindre le Rocher de la Vierge en passant par le plateau de l'Atalaye longer la plage du port vieux en forme de fer à cheval pour rejoindre la plage des basques. Admirer les montagnes basque et les surfeurs. Remonter sur le plateau de Beaurivage par les escaliers et revenir par le centre ville direction les halles et la place Bellevue. Descendre par le petit jardin et revenir sur le promenoir jusqu’à l'Hôtel du Palais, remonter la cote du Miramar et faire une petite boucle par le sentier du phare pour admirer les plages d'Anglet. Revenir sur vos pas et descendre par la route du VVF pour rejoindre la grotte par le bord de plage.





Source: légende de la chambre d'Amour et infos randonées “office du tourisme Anglet”  et les photos sont de moi ;)

mardi 29 novembre 2016

Le nourrisson: l'importance du contact physique

"A cet âge plus un enfant est cajolé et plus son cerveau pèsera lourd. Au contraire, un petit enfant qu’on ne prend jamais dans ses bras peut en subir, par la suite les conséquences au niveau de son intelligence."

Le contact physique établit la confiance. La confiance comme la méfiance s’apprennent. Selon Erikson elles s’apprennent essentiellement pendant la première étape du développement, celle du nourrisson. Cet apprentissage dépend pour beaucoup de la manière dont nous avons été portés et touchés.

contact physique


Le nourrisson n’a pas le sentiment d’avoir une identité propre mais il dépend des autres pour pouvoir satisfaire ses besoins et il n’est pas pour autant passif, il a de nombreux moyens de faire connaître ses besoins !


Sa manière à lui « d’être », c’est de prendre tout ce qu’il reçoit des autres.
Erikson dit que la confiance de base d’un nourrisson dépend plus de la qualité de l’amour qu’il reçoit que de la quantité d’amour qu’on lui donne ou de l’attention qu’on lui porte.

Le contact physique établit la confiance


nourisson confiance
Dès leur naissance, les bébés comprennent la signification du toucher, parce que la peau est parmi les organes des sens, celui qui se développe le plus vite, qui occupe le plus de place et qui a le plus besoin d’être satisfait.

S’il n’y a aucun contact physique, même le physiologique ne fonctionne pas correctement.
La croissance du cerveau dépend de la manière dont on s’occupe 
physiquement du bébé pendant sa prime enfance.
En effet, à cet âge plus un enfant est touché et plus son cerveau pèsera lourd. Au contraire, un petit enfant qu’on ne prend jamais dans ses bras et qui est très peu cajolé durant ses premiers mois, peut en subir, par la suite des conséquences au niveau de son intelligence.


L’amour paternel a aussi son importance


nourrisson confiance
Quand les pères n’ont pas, ou trop peu, la possibilité de s’occuper des bébés et d’établir avec eux des relations normales, il peut en résulter des comportements relationnels anormaux.
Quand, au contraire, les pères s’occupent de leurs enfants, ceux-ci s’épanouissent. Il n’y a pas de surprises. Les deux parents ont leur propre rôle à prendre dans une proximité relationnelle avec leur enfant.

La confiance commence dès le sein maternel


La première étape du développement de l’homme, celle de la confiance contre la méfiance, commence dès la conception. Des grands noms de la psychanalyse comme Frank Lake, Laing et Winnicott pensent même que la plupart des psychoses commencent dès la grossesse, ou sont la conséquence d’un traumatisme de la naissance, alors que les névroses ne se développent que plus tard.
Auparavant, la science médicale affirmait qu’un enfant ne pouvait avoir de souvenirs avant deux ans, parce qu’avant cet âge, son système nerveux central n’était pas assez développé. Aujourd’hui, plusieurs théories entendent expliquer comment un fœtus peut avoir de la mémoire et cela peut-être dès la conception. Des observations cliniques amènent à penser que l’enfant, même lorsqu’il est encore dans le ventre de sa mère, acquiert déjà des souvenirs.
La vie du bébé dans le sein maternel est tellement liée à celle de sa mère que ses souvenirs dépendent étroitement des expériences et des réactions de celle-ci. Ce qui se comprend du point de vue physiologique puisque chaque fois que nous ressentons une émotion, elle provoque des changements hormonaux et des réactions chimiques dans notre système sanguin. Lorsqu’une femme enceinte ressent la peur, la joie ou la colère, les modifications que ces émotions provoquent dans son système sanguin sont aussitôt ressenties par son bébé à travers le placenta.

La prise de confiance


nourrisson confiance
L’expérience la plus importante que fait l’enfant dans le sein de sa mère, est certainement celle de l’amour de ses parents. Cet amour peut lui permettre de surmonter les effets négatifs de bien des agressions et traumatismes de la vie.
Si un enfant reçoit l’amour et les soins qui lui sont nécessaires à ce stade, alors il décidera que le monde est bon et qu’on peut lui faire confiance. En fait, l’enfant décidera non seulement qu’il peut faire confiance au monde, mais aussi qu’il peut se faire confiance à lui-même, puisqu’il constate que ses besoins, et par-là même tout son être, sont satisfaits.
Parvenu à ce stade, l’enfant est capable de passer à l’étape suivante du 
développement, en prenant appui sur cette confiance fondamentale acquise.
Cependant, si ses besoins d’amour et d’attention ne trouvent pas de réponse, il se repliera probablement sur lui-même, et pourra même aller jusqu’au refus de toute relation. Il se méfiera du monde et de lui-même. Tout sera perçu comme mauvais, lui y compris. Il s’accusera d’être responsable de cette situation et, ses besoins n’étant pas pris en considération il les croira mauvais par sa faute.
Un enfant qui se sent complètement privé d’amour ou soudainement abandonné, peut tomber dans un état de tristesse chronique et même dans la dépression pour le reste de ses jours. Dans certains cas, des bébés non aimés se laissent littéralement mourir de chagrin.
Les médecins reconnaissent aujourd’hui les conséquences fatales qu’entraînent une grave privation d’amour : ils ont même donné un nom à cette situation : le «marasme ».
Dans les cas moins graves, l’incapacité d’établir la «confiance fondamentale » peut avoir des conséquences physiques, psychologiques, sociales et spirituelles sur la vie à venir.


lundi 28 novembre 2016

Dentifrice maison



Un dentifrice maison : pour quelles raisons ?

Le dentifrice maison n’a que des avantages. Il est plus sain et beaucoup plus économique que les dentifrices du commerce. En réalisant vous-même votre dentifrice, vous savez exactement ce qu’il contient. Les dentifrices conventionnels utilisent généralement des ingrédients peu respectueux pour l’organisme, certains dentifrices contiennent même des perturbateurs endocriniens !
Un dentifrice fait à la maison se réalise avec des ingrédients… de la maison. Mais il est important de suivre une recette sûre pour éviter d’endommager l’émail de vos dents et abîmer vos gencives. Nous vous présentons trois recettes de dentifrice maison qui ont fait leurs preuves; respectueuses de vos dents comme de l’environnement et de votre porte-monnaie.

Dentifrice maison : les ingrédients

On ne fabrique pas de dentifrice sain avec des produits contenant des composés chimiques dangereux. C’est une évidence. C’est pourquoi vous utiliserez des produits bio à chaque fois que cela est possible. Sinon, autant rester chez colgate et compagnie…
La base. Un dentifrice maison se compose d’eau et d’un épaississant. L’argile (blanche ou verte) est l’épaississant le plus pratique à utiliser et le moins coûteux. Elle présente également une propriété abrasive douce et, absorbe les toxines et les bactéries. Préférez une argile surfine, plus douce.
Les produits actifs. A cette base, s’ajoutent des produits actifs aux propriétés diverses.
  • Pour blanchir les dents, la racine d’iris ou le bicarbonate de soude sont efficaces.  Le bicarbonate de soude « alimentaire » (plus fin), légèrement abrasif, équilibre le pH et lutte contre les attaques acides liées aux aliments.
  • Pour purifier l’haleine, la poudre de réglisse ou les huiles essentielles de menthe douce, de tea tree, de citron, de sauge ou encore de clou de girofle seront parfaits. Leurs capacités antibactériennes purifient. Pour soulager les gencives, utilisez l’huile essentielle de myrrhe.

Dentifrice maison à l’argile

 Argile – Bicarbonate de soude – Huile essentielle de menthe
L’ingrédient principal de cette recette est l’argile. Le résultat final se présente sous la forme d’une poudre, à utiliser sur une brosse à dent préalablement humidifiée. Sa forme poudreuse lui confère l’avantage d’une longue conservation. Veillez simplement à utiliser un pot avec un couvercle qui ferme bien, pour éviter que le contenu absorbe trop d’humidité.
  1. Dans un récipient, déposez trois cuillères à soupe d’argile.
  2. Ajoutez-y une cuillère à café de bicarbonate de soude.
  3. Mélangez puis versez huit gouttes d’huile essentielle de menthe douce.
  4. Agitez bien puis versez dans un récipient en verre.

Dentifrice maison minute

Bicarbonate de soude – Jus de citron 
Si un jour vous manquez de dentifrice et que vous n’avez pas le temps d’en acheter ou d’en fabriquer, voici une recette minute très efficace :
  1. Dans un récipient, versez une cuillère à café de bicarbonate de soude
  2. Ajoutez une dizaine de gouttes de jus de citron.
  3. Mélangez.
Attention, cette recette ne doit pas être utilisée tous les jours, car le bicarbonate est trop abrasif.

Dentifrice maison au savon de Marseille

Savon de Marseille liquide – Miel – Huile essentielle de citron
Le vrai savon de Marseille possède de multiples propriétés. Il peut très bien s’intégrer dans votre dentifrice.
  1. Mettre dans un récipient une cuillère à soupe de savon de Marseille liquide
  2. Ajouter une cuillère à soupe de miel
  3. Terminer par deux gouttes d’huile essentielle de citron.
  4. Bien mélanger
Le choix du miel, plus ou moins liquide, déterminera la tenue de votre pâte dentifrice maison.

Règles d’hygiène

Ne négligez pas l’hygiène lors de la préparation de votre dentifrice maison. Pour la conservation, vous pouvez utiliser un petit pot à couvercle, comme un petit pot pour bébé par exemple. Au préalable de toute réalisation :
  • Lavez tout le matériel à l’eau chaude et au détergent (inutile de l’ébouillanter pour un dentifrice en poudre).
  • Laissez sécher le tout sur un torchon propre.
  • Lavez-vous soigneusement les mains avant de confectionner votre dentifrice.


dimanche 27 novembre 2016

Les aliments ressemblent aux aliments qu'ils guérissent

Avez vous déjà remarqué que les aliments ressemblent aux organes qu’ils guérissent ?


Si on vous a déjà dit « Vous êtes ce que vous mangez » et que vous ne savez pas pourquoi, cet article va vous faire découvrir que les aliments et les organes dans votre corps ont une ressemblance plus proche que vous le pensiez.

organeCopyright © erix!

1-Les noix

Une noix ressemble à un cerveau, un hémisphère gauche et un droit. Les plis et les rides d’une noix ressemblent à un organe humain: le cerveau. Et ce n’est pas une surprise que les noix sont surnommés «la nourriture du cerveau». Ils ont une teneur très élevée en acides gras oméga-3, qui améliorent la fonction du cerveau. Une étude récente a révélé que l’extrait de noix détruit les plaques à base de protéines associées à la maladie d’Alzheimer.

2-L’avocat

La forme de l’ampoule d’un avocat ressemble à un utérus, et il est bénéfique pour la santé reproductive. Les avocats sont une bonne source d’acide folique. Le folate réduit le risque de dysplasie cervicale, qui est une affection précancéreuse. La recherche a démontré que quand une femme mange 1 avocat par semaine, elle équilibre ses hormones et elle prévient le cancer de l’ovaire et du col utérin.

3-La tomate

Coupez une tomate en deux et vous remarquerez des chambres qui ressemblent à la structure d’un cœur. Des études ont démontré que la lycopène contenue dans les tomates, réduit le risque de maladies cardiaques. Si vous les associez avec un peu de graisse, comme l’huile d’olive ou d’avocat, vous allez stimuler l’absorption de la lycopène de presque dix fois.

4-Le céleri

Les longues tiges du céleri ressemblent aux os. C’est un aliment qui est bénéfique pour la résistance osseuse. Le céleri est une grande source de silicium, qui fait partie de la structure moléculaire qui donne aux os leur force. Autre coïncidence osseuse drôle: les os contiennent 23% de sodium et le céleri aussi. Si vous n’avez pas assez de sodium dans votre alimentation le corps le tire des os, ce qui les rend faibles.

5-Les carottes

Tranchez une carotte et elle ressemblera à un œil. Les carottes sont remplies de vitamines et d’antioxydants, comme le bêta-carotène, qui diminuent le risque de dégénérescence maculaire, la principale cause de perte de vision chez les personnes âgées. Les Carottes aident à réduire le risque de développer des cataractes.

6-Les patates douces

La patate douce possède une grande ressemblance avec le pancréas et favorise également la fonction saine dans l’organe. Les patates douces sont riches en bêta-carotène, qui est un puissant antioxydant qui protège tous les tissus du corps, y compris le pancréas des dommages associés au cancer ou au vieillissement et peut effectivement équilibrer l’index glycémique des diabétiques.

7-L’orange et le pamplemousse

L’orange ressemble aux glandes mammaires d’une femme et effectivement elle est bénéfique pour la santé des seins et le mouvement de la lymphe dans et hors des seins. La similitude entre les agrumes comme l’orange et les seins peut être plus qu’une coïncidence. Le pamplemousse contient des substances appelées limonoïdes, qui pourraient inhiber le développement du cancer chez les animaux de laboratoire et dans les cellules mammaires humaines.

8-Les raisins

Nos poumons sont constitués de branches de plusieurs petites voies aériennes qui finissent avec de minuscules grappes de tissus appelées alvéoles. Ces structures, qui ressemblent à des grappes de raisin, permettent à l’oxygène de passer des poumons vers le sang. Une alimentation riche en fruits frais, comme les raisins, pourrait réduire le risque du cancer du poumon et l’emphysème. Les pépins du raisin contiennent également une substance appelée proanthocyanidine, qui semble réduire la gravité de l’asthme déclenché par une allergie.

9-Les amandes

La forme d’une amande ressemble à un œil humain et l’amande est très bénéfique pour la santé des yeux. L’amande contient un nutriment essentiel pour une peau saine, qui est bénéfique pour les cheveux et les yeux. C’est une source de gras mono-insaturés et contribue à abaisser le taux de cholestérol. Les amandes contiennent également le sélénium qui est un antioxydant et permet de réduire le processus de vieillissement. Les amandes aident également à réduire les cernes et les yeux enfoncés.

10-Le gingembre

La racine de gingembre, ressemble souvent à l’estomac. Il est donc intéressant de noter que l’un de ses plus grands bienfaits est de faciliter la digestion. Les Chinois l’ont utilisé pendant plus de 2000 ans pour calmer l’estomac et guérir les nausées. En outre, une racine de gingembre ressemble à un homme musclé, et cet ingrédient est un aphrodisiaque.

11-Les oignons

Les oignons ressemblent à des cellules du corps. Aujourd’hui, la recherche montre que les oignons aident à nettoyer les déchets de toutes les cellules. Ils produisent même les larmes qui lavent les couches épithéliales des yeux.

12-Les graines de figues

Les graines de figues ressemblent au sperme. Les figues augmentent la motilité et le nombre des spermatozoïdes.

13-Les haricots

En fait, les haricots aident à maintenir la fonction rénale, ils ressemblent exactement à des reins humains.

14-Les olives pour quel organe

Les olives contribuent à la santé et à la fonction des ovaires.





samedi 26 novembre 2016

Respiration abdominale



30 000. C’est le nombre de fois que l’on respire par jour. Un geste naturel que l’on reproduit encore et encore sans s’en rendre compte et pourtant, maîtriser son souffle nous aiderait dans bien des situations. La technique la plus connue : la respiration abdominale. On vous dit comment faire.  

QU’EST-CE QUE LA RESPIRATION ABDOMINALE ?

La respiration abdominale se fait naturellement chez l’homme jusqu’à ce que l’on se tasse avec l’âge et le temps. Il suffit d’observer un bébé pour s’apercevoir que seul son ventre se gonfle (et rien d’autre) lorsqu’il respire. D’où l’importance de se muscler et s’étirer le dos régulièrement afin de permettre à la cage thoracique de s’ouvrir correctement, au diaphragme de se libérer et au ventre de se déployer. Car, plus on est stressé et plus le corps se bloque et se ferme, ne permettant ainsi qu’un souffle limité vers le haut. C’est la respiration thoracique. A l’inverse, la respiration abdominale passe par le bas du corps et permet une plus grande amplitude des poumons pour une vraie respiration.


LES BIENFAITS DE LA RESPIRATION ABDOMINALE

Respirer par le ventre sollicite davantage et mieux les poumons. De ce fait, notre organisme, notre sang et notre cerveau sont mieux irrigués et oxygénés. De quoi éliminer également les toxines et les tensions qui s’accumulent dans notre corps et viennent encrasser la machine.
Pratiquée de manière plus intense et profonde en lâchant prise pendant dix minutes, en faisant de la méditation ou du yoga, la respiration abdominale permet de repousser ses angoisses, de faire le tri des frustrations ou contrariétés de la journée et surtout de se détendre.

LES BONS EXERCICES DE RESPIRATION ABDOMINALE

Certaines activités sportives ou méditatives se servent de la respiration abdominale comme un excellent moyen de relaxation, de retour à soi et de concentration. C’est le cas pour le yoga et ce qu’on appelle les Pranayamas, soit des exercices de contrôle de la respiration. La respiration abdominale n’exclut pas pour autant la respiration thoracique. Tout n’est qu’affaire de dosage. Il s’agit de commencer par gonfler le bas ventre et les poumons puis ensuite le reste du haut du corps. Dans son livre « Apprendre à souffler, les secrets de respiration du yoga » (éd. Marabout), François Gautier livre notamment ces trois types de respirations abdominales tirées des Pranayamas universels :
La respiration allongée : étendu sur le sol et les mains placées le long du corps en veillant bien à tourner les paumes vers le ciel, le but est de se décontracter un maximum. Pour cela, on prend conscience de son corps en relâchant ses mâchoires (souvent crispées sans le savoir) et ses muscles. Et tout en écoutant son souffle, on inspire en rentrant le ventre et on expire en le gonflant pendant dix minutes. Rien de tel pour décompresser.
La respiration croisée : s’asseoir en tailleur ou en lotus, placer sa main gauche sur son genou droit et sa main droite sur le genou gauche. Pencher la tête en avant et respirer pendant moins de dix minutes. Le ventre se gonflera naturellement.
L’expiration abdominale : pour une meilleure digestion et circulation du sang, François Gautier recommande de se mettre debout tout en se penchant légèrement en avant, jambes écartées à la largeur du bassin et genoux fléchis. Puis d’expirer en trois fois tout en rentrant le plus possible le ventre à l’aide de ses poings. Reste à reproduire cet exercice plusieurs fois, espacés par de longues respirations de cinq secondes entre chaque.
La respiration abdominale peut se faire consciemment à tout moment de la journée et surtout quand le besoin s’en fait sentir. Si on n’a pas la place de s’allonger, il suffit de se concentrer sur sa respiration, de placer sa main sur le ventre, de le gonfler ainsi que ses poumons le plus possible en inspirant par le nez et en comptant jusqu’à dix et d’expirer tout l’air des poumons. 

vendredi 25 novembre 2016

Comment une simple technique de respiration peut induire une meilleure santé


Nous le faisons tous, toute la journée, tous les jours. Même quand nous dormons. En fait, nous ne cessons jamais de le faire sinon nous mourrions. Mais y avons-nous déjà réfléchi? Est-ce que nous nous rendons compte de l’impact que cela a sur notre corps, notre esprit et notre santé globale?
Il s’agit de la respiration. C’est vrai, la respiration! Croyez-le ou non, il existe différentes façons de respirer, qui ont des effets différents sur le corps et notre santé. Mais nous allons seulement nous intéresser à deux d’entre elles. La respiration par le nez qui induit la relaxation, le calme, et améliore la santé, et l’autre respiration par la bouche, utilisée par la plupart d’entre nous, à cause de la vie que nous menons, qui contribue à de nombreux problèmes de santé comme l’hypertension artérielle et une augmentation de la fréquence cardiaque au repos .
Je voudrais partager avec vous un extrait de mon dernier livre « Sports pattern release ». Dans cet extrait , je vais vous expliquer comment la respiration peut avoir des effets sur le corps humain. Je vais donc vous proposer une technique de respiration simple pour favoriser une meilleure santé.
« La respiration est quelque chose que l’on néglige trop souvent, mais elle est de la plus haute importance dans la bonne fonction biomécanique. Le corps humain sacrifiera tout pour assurer la fonction respiratoire et cela inclut la posture. Nous sommes pré-programmés pour respirer par le nez et la respiration par la bouche est déclenchée par le stress. Fait intéressant, lorsque la posture est mauvaise, il est plus facile de respirer par la bouche et plus difficile de respirer par le nez. L’inverse est également vrai, ce qui illustre la relation étroite entre la respiration et la posture.
respirationComment une simple technique de respiration peut induire une meilleure santé
En outre, ceux qui respirent par la bouche respirent souvent beaucoup moins profondément, en utilisant uniquement la partie supérieure du thorax, alors que ceux qui respirent par le nez ont tendance à utiliser le diaphragme en sollicitant pleinement les poumons, oxygénant le sang et le cerveau. Si le diaphragme est bloqué par une mauvaise posture, du stress ou des mauvaises habitudes, les muscles accessoires inhibiteurs seront surmenés, devenant hyperactifs, déclenchant ainsi des points et des tensions chroniques.
« Il y a beaucoup d’exercices de respiration de yoga différents. La respiration Pranayama, qui est la pratique du contrôle de la respiration volontaire, a des effets positifs sur la fonction immunitaire, l’hypertension, l’asthme, les déséquilibres autonomes du système nerveux et les troubles psychologiques ou liés au stress, lorsqu’elle est pratiquée lentement. La respiration volontaire lente et profonde réinitialiserait fonctionnellement le système nerveux autonome.
Des enquêtes ont démontré que les techniques de respiration pranayama lentes activent le système nerveux parasympathique. Ce type de respiration associé à des étirements en profondeur aura un effet combiné sur la stimulation de l’activité parasympathique tout en réduisant en même temps l’activité sympathique. Cela permettra de diminuer la fréquence cardiaque, la pression artérielle et d’induire la relaxation « .
Donc, en travaillant simplement sur notre technique de respiration, nous pouvons induire une meilleure santé à la fois physiologiquement et mentalement.

Essayez cet exercice pendant quelques minutes chaque jour

Allongez-vous ou s’asseyez-vous avec la colonne vertébrale allongée, pour bien ouvrir les voies respiratoires. Fermez vos yeux et votre bouche et placez vos mains sur votre ventre et respirez lentement et profondément par le nez en ressentant votre ventre se soulever quand vous le faites. Maintenant, déplacez vos mains à la base de vos côtes et continuer à respirer dans la section médiane de vos poumons et ressentez votre cage thoracique s’élargir latéralement.
Enfin, placez vos mains sur votre poitrine, respirez profondément, laissez l’air passer entre la partie supérieure de vos poumons, et ressentez votre poitrine se lever. Maintenez cette respiration pendant un moment, avant d’expirer très lentement en partant du haut et en terminant par la base de vos poumons. Faites cela pendant au moins cinq minutes. Essayez de vous concentrer sur cela et ne pensez à rien d’autre; focalisez votre attention sur votre respiration. Prenez note de la façon dont vous vous sentez après cet exercice.
Plus vous pratiquerez , plus votre respiration deviendra profonde et plus vous obtiendrez d’avantages. Et le meilleur dans tout cela? C’est totalement gratuit !!
Auteure : Lorraine Ereira

jeudi 24 novembre 2016

Le ventre, notre deuxième cerveau



L’instinct est réel, des scientifiques prouvent que vous avez un deuxième cerveau dans votre ventre

« Certains des meilleurs conseils que vous obtiendrez viendront de votre instinct. »

Nous avons tous entendu les expressions disant qu’il faut faire confiance à notre instinct et suivre notre instinct, mais désormais, la science nous donne enfin des preuves à l’appui.
Surnommé « The Second Brain » (Le second cerveau) par Michael Gershon, professeur au Département d’Anatomie et Biologie Cellulaire de l’Université de Colombia aux Etats-Unis. Le réseau de neurones qui tapisse notre intestin comporte (plus de 100 millions) des neurotransmetteurs qui, pour faire simple, font beaucoup plus que simplement digérer notre nourriture.
Gershon a découvert que le système nerveux entérique se connecte directement au plus grand système central à la base du crâne, qui aide à conduire les informations à notre cerveau par l’hypothalamus et l’hypophyse, connu sous le nom de cerveau de l’intestin. Cet échange d’informations qui permet de déterminer notre état mental, « joue également un rôle crucial en ce qui concerne la maladie dans l’organisme. »
Bien que l’on n’ait pas prouvé que ce second cerveau formule sa propre pensée consciente, ni qu’il joue un rôle majeur dans notre processus de prise de décision, « Le système est beaucoup trop compliqué pour uniquement s’assurer que les choses s’évacuent de votre côlon », déclare Emeran Mayer, professeur de physiologie, psychiatrie et sciences comportementales à la faculté de médecine David Geffen à l’Université de Californie, Los Angeles (UCLA).

Ce second cerveau joue un rôle important dans notre bien-être émotionnel et nos motivations instinctives , on a découvert qu’une « grande partie de nos émotions sont probablement influencées par les nerfs dans notre intestin », ajoute Mayer.
Les papillons dans l’estomac sont un signe de détresse physiologique que notre système ressent, et qui sont détectés par les nombreux neurotransmetteurs (plus que le nombre trouvé dans moelle épinière ou le système nerveux périphérique).

Depuis cette découverte étonnante, il est de plus en plus évident que notre bien-être émotionnel a un lien direct avec notre physiologie. Lorsque nous sommes stressés, anxieux ou nerveux, il y a un échange simultané d’informations en cours de traduction entre notre esprit et nos intestins, qui peut être spéculé comme une cause probable dans le diabète, l’obésité et la graisse du ventre tenace.

L'instinct

Cette recherche incroyable vient de l’un des scientifiques les plus connus dans son domaine Mark Lyte, de Texas Tech University Health Sciences. Il y a 30 ans, Lyte a démarré sa carrière en cherchant à prouver que « les microbes intestinaux communiquent avec le système nerveux en utilisant en partie les mêmes substances neurochimiques qui transmettent les messages au cerveau. » Lyte a supposé qu’il y avait un lien entre notre état mental ou notre humeur et les bactéries présentes dans l’intestin.

En 2007, la communauté scientifique a annoncé le lancement d’un « projet sur le microbiome humain, qui cataloguerait tous les micro-organismes vivants dans l’organisme par une série de tests et depuis lors, les biologistes comprennent de mieux en mieux qu’une partie de ce qui nous rend humains, dépend en grande partie de l’activité microbienne dans notre organisme.
Les deux millions de gènes bactériens uniques dans chaque microbiome humain qui forment les 23 000 gènes dans nos cellules semblent insignifiants en comparaison « Cela a d’énormes implications dans la perception de soi » a déclaré Tom Insel, directeur de l’institut national de la santé mentale, au New York Times.. « Nous sommes, au moins du point de vue de l’ADN, plus microbiens qu’un être humain. »

Ces microbes dans notre intestin, sécrètent des substances chimiques et Lyte a découvert que « parmi ces substances chimiques il y a les mêmes substances utilisées par nos neurones pour communiquer et réguler l’humeur, comme la dopamine, la sérotonine et l’acide gamma-aminobutyrique (GABA). »
En conclusion, les dictons sont vrais.

Vous êtes ce que vous mangez, et écoutez toujours votre instinct.

Claire C.

mercredi 23 novembre 2016

Huile essentielle de Ravinstara

Propriétés de l'huile essentielle de Ravintsara:

Tonique, énergisante puissante, antivirale et anti-infectieuse puissante, antibactérienne, anti-douleur, antispasmodique, décontractante musculaire, expectorante, fortifiante du système immunitaire, neurotonique, équilibrante, positivante, expectorante, dégage les voies respiratoires.

Usages :

Affections nez-gorge, bouton de fièvre. Grippe, bronchites, rhinopharyngites, refroidissements. Confort respiratoire. Zona, herpès. Renforcement des défenses immunitaires. Insomnie, dépression, angoisse. Fatigue physique et nerveuse.
L'arôme propre de l'huile essentielle de Ravintsara rappelle l'odeur de l‘eucalyptus. C'est un puissant stimulant du système immunitaire et l'une des huile essentielle anti-virale les plus puissantes. Elle trouve de nombreux domaine d'application tel que les aphtes, l'herpès labial, les ganglions lymphatiques bloqués, le zona... Ce puissant anti-microbes combat également les infections et les problèmes liés aux sinus, aux voies respiratoires et ainsi que les allergies chroniques.
Ravintsara et beurre de karité font un excellent mélange à frotter sur la poitrine en cas de congestion, de bronchite ou pour les infections des sinus. Utilisez une compresse chaude avec quelques gouttes de ravintsara sur le cou pour traiter les maux de gorge ou les ganglions lymphatiques enflés.
L'huile essentielle de ravintsara est également un neurotonique idéal pour soulager la dépression, la fatigue nerveuse et libérer l'esprit.

Massage à base d'huile essentielle de ravinstsara:

Traitement de la toux avec l'huile essentielle de ravintsaraHuile de massage contre la toux sèche:

En cas de début de toux sèche, préparez une huile de massage à base de 10 ml d'huile de germe de blé, 5 gouttes d'huile essentielle de ravintsara, 5 gouttes d'he de cypres, 5 gouttes d'he d'eucalyptus radié et 5 gouttes de niaouli. Massez le haut du corps avec ce mélange 3 fois par jour durant 1 semaine. Demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien si les symptomes perssistent.

Remède contre la grippe à base d'huile essentielleHuile de massage en cas de grippe:

Pour aider vos défenses immunitaires à mieux combattre les virus grippaux, préparez une huile de massage à base de 50 ml d'huile de carthame, 20 gouttes d'huile essentielle de ravintsara, 20 gouttes d'he d'eucalyptus radié, 10 gouttes d'he de niaouli et 20 gouttes d'huile essentielle de tea tree. Massez le dos et le thorax 3 fois par jour durant 3 jours. Vous pouvez également consommer 1 cuillière à café de ce mélange 2 fois par jour pendant 2 à 3 jours.

L'huile essentielle contre les boutons de fièvreRemède à l'huile essentielle de ravintsara contre les boutons de fièvre:

Préparez dans un flacon de 10 ml un mélange de 5 ml de mâcérat de calendula + 2 ml d'huile essentielle de niaouli + 1 ml d'he de ravintsara + 1 ml d'he de lavande fine + 1 ml d'he de tea tree. Appliquez sur le bouton 1 goutte de ce mélange toute les heures dès les 1er picotements.

L'huile essentielle de ravinstsara en diffusion dans l'air:

Purification de l'air en cas de grippePurifiez vos pièces en cas de virus hiveraux (grippe, rhume...etc) afin d'éviter la propagation et la contagion: réalisez un mélange composé de 2 ml d'huile essentielle de tea tree + 2 ml d'he de ravintsara + 2 ml d'huile essentielle d'eucalyptus radié + 1 ml d'huile essentielle de pin sylvestre. Diffusez quelques gouttes de ce mélange 3 fois par jour dans vos pièces à vivre.

Se détendre avec l'huile essentielle de ravintsaraSe détendre avec l'huile essentielle de ravintsara:

Moins connu pour ses bienfaits sur le système nerveux, l'huile essentielle de ravintsara est pourtant un ingrédient très précieux pour lutter contre le stress et les petites angoisses. Déposez dans votre diffuseur 2 gouttes d'huile essentielle de lavande fine + 2 gouttes de ravintsara + 2 gouttes de petit grain bigardier + 2 gouttes d'huile essentielle d'orange douce (ou de niaouli). Diffusez 20 minutes 3 fois par jour durant 1 semaine.

L'huile essentielle de ravinstsara dans le bain:

Huile essentielle contre la fièvreEn cas de fièvre, ajoutez à votre bain (juste avant de rentrer dans l'eau) une cuillère à soupe d'huile d'olive dans laquelle vous aurez ajoutez 3 gouttes d'huile essentielle de ravintsara + 3 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus radié.

L'huile essentielle de ravinstsara par voie orale et interne:


Renforcer vos défenses immunitaire avec les huiles essentiellesBoostez vos défenses immunitaires avec l'huile essentielle de ravintsara:

En cas de coup de fatique, ou de manière préventive lors d'épidémie (grippe, virus hiveraux...etc), faites une cure de 2 semaines avec le mélange suivant: 1 cuillère à café d'huile de chanvre (unique pour sa teneur en vitamines A, B1, B3, B4, B6 et E, protéines, carotène, minéraux, oméga-3 et 6, acides gras essentiels...etc) + 1 goutte d'huile essentielle de ravintsara + 1 goutte d'he de citron. A prendre le matin et le soir pendant 2 semaines.


Synergies avec l'huile essentielle de ravintasra: 

Eucalyptus radié, Marjolaine, Tea treeNiaouli, Laurier noble, Menthe poivrée, Myrte, Palmarosa, Marjolaine à coquille.

Précautions :

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante.

AVERTISSEMENT : Ces propriétés, indications et modes d'utilisation ne constituent en aucun cas un avis médical. Ils sont issus d'ouvrages ou sites Internet spécialisés en aromathérapie. Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas engager notre responsabilité. Pour tout usage des huiles essentielles dans un but thérapeutique, consultez un médecin.